www.athle.fr
Accueil
SITE OFFICIEL
séméac olympique athlétisme
Actualités
Espelette le 1er juillet
3 Juillet 2017 - DROIT Patrick
Nous partîmes 23 et nous rentrâmes 22

Samedi matin au départ de Séméac chacun d'entre nous savait que la journée serait humide, doux euphémisme....






Le voyage aller se déroule gentiment et calmement. 

Après une pause café sur l'autoroute, nous arrivons à Espelette sous une pluie intermittente qui nous oblige à nous retrancher sous un chapiteau de l'organisation afin de partager le repas préparé par notre chef Ratatouille.


Les jolies colonies de vacances .....






Ensuite place à la course, chacun entame son rituel de préparation dans le bus avant de rejoindre la ligne de départ, la pluie continue de saper le moral des troupes et la course s'annonce rude car de fortes rafales de vent sont annoncées sur les crêtes.


Les participants du 26 kms









Les participants du 20 kms





Les participants du 14 kms

Les premières foulées réchauffent les corps transis, ce sera de courte durée, les chemins ruissellent d'eau et de boue et à l'approche du Mondarrain nous commençons à bien sentir les bourrasques qui nous plaquent les vêtements sur la peau et nous glacent le sang. Là haut c'est l'apocalypse, l’Everest du pays basque.
Chacun rallie l'arrivée comme il peut en allant jusqu'au bout, en faisant demi-tour où en 4x4 malheureusement pour Bruno (fracture péroné/malléole). Le chemin de croix se termine par une douche glacée...

Maintenant place aux réjouissances, nous filons vers Bayonne mais avant nous passons par la clinique pour prendre des nouvelles de Bruno.

C'est l'heure de l'apéro et 1, et 2 et 3.....dans un café du centre.






Un excellent repas nous est servi à la cidrerie Ttipia (morue - côte à l'os - fromage). Le retour étant prévu pour deux heures du mat, il nous reste encore du temps pour boire encore quelques bières et nous trémousser sur de la musique d'un autre temps dans un bar musical.



La cidrerie





Le bar musical

Deux heures du matin vient de sonner, il faut repartir sur Tarbes. Le retour sera encore plus calme qu'à l'aller, c’est bizarre..










22/10 >
22/09 >
11/09 >
04/09 >
10/08 >
29/07 >
14/07 >
14/06 >
14/06 >
05/06 >
05/06 >
04/06 >
02/06 >
Les Espaces